Défendre les familles agricoles

Nous sommes vraiment bénis par une abondance d’aliments au Canada et, trop souvent, nous tenons pour acquise la richesse qui nous entoure. Des milliers de Canadiens participent directement aux activités agricoles et des milliers d’autres travaillent dans les secteurs de la transformation, des semences, du matériel, du transport et de l’approvisionnement, partout au pays. Non seulement nos familles agricoles nourrissent le Canada, mais les gouvernements conservateurs aident ces fermes familiales à nourrir le monde et à créer une économie plus forte.

Les gouvernements conservateurs précédents travaillaient avec nos producteurs agricoles afin d’assurer l’ouverture de nouveaux marchés pour l’ensemble de l’agriculture, tout en protégeant la gestion de l’offre. À titre de secrétaire parlementaire pour le commerce, j’ai collaboré étroitement avec ces familles et leurs associations pour conclure l’Accord de libre-échange avec l’UE.

Quand quelqu’un compare nos fermes familiales des secteurs laitier et avicole à des cartels comme l’OPEP, cela démontre un grave manque de compréhension de l’agriculture et le refus de laisser les producteurs agricoles faire l’objet d’une promotion politique.

À titre de chef du Parti conservateur, je vais me battre pour nos fermes familiales en :

  • protégeant la gestion de l’offre pour les exploitations laitières et avicoles ;
  • maintenant les engagements du gouvernement conservateur envers les industries laitière et avicole pour les changements aux importations découlant des accords commerciaux que sont l’AECG et le PTP ;
  • supprimant la taxe sur le carbone libérale qui augmentera le coût des intrants des exploitations agricoles comme le carburant diesel, le gaz naturel, les engrais, le transport et l’électricité ;
  • améliorant l’accès au marché des producteurs de bétail, de grains et d’oléagineux dans le cadre des négociations de libre-échange ;
  • soutenant une recherche agricole accrue et l’harmonisation de la réglementation des produits agricoles avec nos partenaires commerciaux ;
  • assurant que nos programmes de protection du revenu agricole sont prévisibles, bancables et gérables ; et
  • reconnaissant l’intendance environnementale critique des agriculteurs canadiens et les récompensant pour l’impact positif qu’ils ont sur la conservation des terres humides, la séquestration du carbone, la reforestation, la protection des espèces et le maintien de l’habitat des pollinisateurs.
Joignez la Mission

Appuyez Erin